• Edit du 26/04: ajout d'un diapo en grammaire

    Dans cet article, je publierai les diaporamas que je créerai afin d'enseigner les notions de français à mes élèves. Il s'agit de présentation  réalisée avec le logiciel Impress d'Open office. J'y joins une version powerpoint!

    CONJUGAISON

    Le verbe

    Le présent de l'indicatif

     

    Le présent de l'indicatif 2

      

    Le futur simple de l'indicatif

    L'imparfait

     

    Le passé composé

    Le passé simple

    Le présent de l'impératif

     Les temps composés

     

    Le présent du conditionnel

     

    GRAMMAIRE

    Les classes grammaticales

    Les déterminants - identifier le type d'un déterminant CM2

    Les déterminants CM1 - trouver et identifier les déterminants

     Classe et fonction

     

      

    La phrase : types et formes de phrases

     

    Phrases simples et complexes coordination et juxtaposition

    Phrases simples et complexes subordination

    Les fonctions dans le GN

     

    Les compléments d'objet, l'AS

     

    Les fonctions verbe et sujet

    Les compléments circonstanciels

    ORTHOGRAPHE

    Les lettres s, c et g

    Les lettres muettes

    Les homophones grammaticaux 1 CM2

    Les homophones grammaticaux 2 CM2

    Les homophones grammaticaux 3 CM2

     

    Les homophones grammaticaux 1 CM1

    Les homophones grammaticaux 2 CM1

     

    L'accord de l'adjectif

     

    L'accord du participe passé

    Le pluriel des noms

     

    VOCABULAIRE

    Le dictionnaire

    La formation des mots

     

    Synonymes, homonymes et contraires

    Les niveaux de langage

    Mots génériques et particuliers

    Partager via Gmail Pin It

    40 commentaires
  • Edit du 16/03 : ajout d'un diaporama : les triangles

    Dans cet article, je publierai les diaporamas que je créerai afin d'enseigner les notions de maths à mes élèves. Il s'agit de présentation  réalisée avec le logiciel Impress d'Open office. J'y joins également la version powerpoint.

    OPERATIONS

    L'addition de nombres décimaux CM1

    La soustraction de nombres décimaux CM1

    La multiplication de décimaux - CM1

     

    La division avec quotient décimal CM2

      

    La division d'un décimal par un entier

     Addition de fractions - CM2

     

    Multiples et diviseurs

    La division

    GEOMETRIE

    Le vocabulaire géométrique

    Réaliser un programme de construction CM

     Les solides - reconnaissance

     

    Les triangles

     

    Les polygones

     

    Tracer des perpendiculaires

    Tracer des parallèles

    Symétrie axiale

    Tracer le symétrique d'une figure

    Les quadrilatères

     

    NUMERATION

    Les fractions (1)

    Décomposer et encadrer des fractions

    Placer des fractions sur une droite graduée

    Comparer des décimaux

     

     

    Chiffre et nombre

     

    Arrondir un nombre

     

    Arrondir un nombre décimal

    Utiliser des fractions pour coder des longueurs

    Utiliser des fractions dans les situations de partage et de mesure

    Connaître les fractions décimales

    Passer de l'écriture fractionnaire aux nombres décimaux

     

    MESURE

    Les unités de longueur

    Les unités de mesure de masse

     

    Les unités de mesure de contenance

    Calculer des aires

     

    Les angles

     

    Convertir des durées

    Mesurer une aire par pavage

     

    Les durées

    Le périmètre du cercle

    Calculer des durées

     

    Partager via Gmail Pin It

    34 commentaires

  • Un petit article pour partager avec vous , la manière dont je gère en classe, la vérification de la compréhension, lors de mes séances de pédagogie explicite.

    Pourquoi et quand vérifier la compréhension?

    En pedagogie explicite, la vérification de la compréhension est une étape primordiale. Aussi faut-il vérifier la compréhension des élèves tout au long du processus d'apprentissage : après avoir énoncé l'objectif d'apprentissage, après avoir expliqué le concept, à chaque étape de la phase d'explication ou de modelage, durant la pratique guidée...

    Cette vérification est essentielle car elle permet de ne laisser aucun élève sur le côté. Si un élève ne peut répondre, on peut alors de suite revenir en arrière et compléter ses explications avant de passer à l'étape suivante dans l'enseignement du concept ou de l'habileté.

    Qui interroger ?

    A chaque vérification, il faut interroger un nombre significatif d'élèves. Il ne faut pas systématiquement interroger les élèves qui lèvent la main pour répondre car, ce sont ceux qui ont compris. Notre intérêt doit se focaliser sur les élèves que l'on sait en difficultés ou plus fragiles. Cependant pour ne pas que l'intérêt des élèves non interrogés s'essoufflent il faut user du stratagème que voici: tirer au sort les élèves à interroger. Ainsi chacun sait qu'il est potentiellement interrogeable et reste mobiliser.

    Comment je procède?

    J'ai récupéré des oeufs K****r. A l'intérieur de chaque oeuf, j'ai glissé le nom de mes élèves. J'ai mis ensuite ces oeufs dans une boîte. Lorsque je pose une question afin de vérifier la compréhension de mes élèves, je commence par attendre un peu afin qu'ils aient le temps de réfléchir, puis, je plonge ma main dans la boîte et remue les oeufs. Le bruit généré avertit les élèves que je vais bientôt demander à l'un d'entre eux de répondre. J'ouvre alors l'oeuf et énonce le nom de l'élève choisi puis je remets son oeuf dans la boîte afin qu'il puisse être de nouveau interrogé. Je montre quelquefois l'étiquette aux élèves afin qu'ils puissent vérifier le nom inscrit.

    Comment faire en sorte que les élèves en difficultés soient choisis plus fréquemment?

    Il y a plusieurs façons d'influencer les tirages afin de pouvoir vérifier la compréhension des élèves les plus fragiles:

    - mettre leurs noms à plusieurs reprises

    - choisir des oeufs de couleur différentes (il y en a des plus foncés que d'autres)pour les élèves que l'on souhaite interroger souvent et piocher régulièrement ces oeufs 

    - glisser des oeufs vides et choisir l'élève que l'on veut lorsqu'on les pioche.

    Vérifier la compréhension des élèves

     Ci-dessus, les fameux oeufs que j'utilise. Les élèves adorent et j'ai l'impression d'être dans le célèbre jeu Motus mais sans boule noire ;-)

    On peut également utiliser des bâtonnets sur lesquels on aura mis les noms des élèves. Il est alors possible d'y apposer une discrète marque afin d'identifier les élèves que l'on souhaite interroger prioritairement.

    Partager via Gmail Pin It

    14 commentaires
  •  

    La pédagogie explicite - Késako ?

     

    Le fonctionnement des ateliers de lecture avec le modelage des stratégies m'a amenée à m'intéresser de plus en plus à la pédagogie explicite aussi nommée enseignement efficace. 

    Qu'est-ce que la pédagogie explicite?

    L'enseignement explicite se définit par la transmission des connaissances et des habiletés par un enseignement direct et très structuré, fortement guidé par l'enseignant qui précède par petites étapes selon un rythme de leçon soutenu.

     

    Comment se déroule une leçon en pédagogie explicite?

    Une leçon en pédagogie explicite s'articule de la façon suivante:

    Présentation de l'objectif à atteindre : l'objectif de la séance est présentée très concrètement aux élèves: "Aujourd'hui, nous allons apprendre à...", "En fin de séance, vous serez capable de...". Il faut se fixer un objectif par séance.

    Activation des connaissances antérieures. Les élèves se remémorent ce qu'ils connaissent déjà sur le sujet. Par exemple, pour une leçon sur l'addition de décimaux, on demande aux élèves de se remémorer ce qu'ils savent sur l'addition : utilité, technique opératoire; et ce qu'ils savent sur les décimaux.

    Enseignement du concept, de l'habileté : c'est le moment où l'enseignant "enseigne" une connaissance ou une habileté par petites étapes. Chaque connaissance ou habileté est découpée en petites unités facilement intelligibles. Si je reprends l'exemple de l'addition de décimaux. Il y 'aura une étape sur le concept d'addition: qu'est-ce que l'addition ? à quoi sert-elle? On insistera sur l'utilité pour les élèves de savoir faire des additions de nombres décimaux. L'étape suivante concernera la "pose de l'addition" avec l'explication ou le modelage pour aligner les nombres et une partie sur la technique opératoire. C'est un moment riche en interactions et rétroactions avec les élèves car on vérifie constamment leur degré de compréhension par le biais de questions posées à des élèves tirés au sort au hasard. On ne passe pas à l'étape suivante tant que tous les élèves n'ont pas compris.

    Pratique guidée : on vérifie la compréhension des élèves en proposant des tâches similaires à celles qui ont été effectuées lors de l'explication ou du modelage. 

    Pratique autonome : les élèves mettent en pratique les connaissances et habiletés enseignées par le biais d'exercices en nombre suffisants. Les exercices doivent absolument porter sur l'habileté ou la connaissance explicitée par l'enseignant.

     

    Comment enseigner le concept ou l'habileté?

    Il y a trois façons d'enseigner le concept ou l'habileté que l'on veut faire acquérir aux élèves.

    - L'explication: c'est lorsque l'on transmet directement une information aux élèves ou que l'on explique comment faire quelque chose. Pour l'addition des décimaux, cela prendra cette forme : "Voilà comment il faut procéder pour additionner des nombres décimaux..."

    - Le modelage : c'est lorsque l'enseignant exprime à voix haute sa propre réflexion et les étapes mentales qu'il effectue. Cette façon de procéder est particulièrement efficace en résolution de problèmes ou en lecture où les élèves ont besoin de connaître les étapes mentales réalisées par un "expert" afin de les reproduire.

    - la présentation d'objets : c'est lorsque l'enseignant appuie son explication sur des objets qui s'y prêtent. Cette façon de procéder est très intéressante car elle permet une approche kinesthésique qui conviendra mieux à certains élèves. On peut assez facilement l'utiliser en sciences (maquettes, ...), en mathématiques (manipulation de solides), en histoire (objets anciens...)

     

    Comment vérifie-t-on la compréhension?

    La vérification de la compréhension est essentielle. La vérification de la compréhension des élèves a lieu à toutes les étapes de la leçon: de la présentation des objectifs à la pratique guidée. Les questions de compréhension sont préparées à l'avance et posées à l'ensemble de la classe et soit : tous répondent à l'aide d'ardoises; soit quelques élèves sont tirés au sort pour répondre à la question. Cela permet de réagir rapidement si l'on se rend compte que des élèves n'ont pas compris. On revient alors en arrière et l'on réexplique. Il est important de ne pas interroger un élève en particulier afin que tous réfléchissent car tous peuvent être potentiellement interrogeables. Il est également important de laisser un temps de réflexion suffisant avant d'interroger un élève. Il est cependant recommandé d' influencer la chance afin de vérifier prioritairement la compréhension des élèves en difficultés.

     

    A quoi ressemble une fiche de prép. en pédagogie explicite?

    Je vous laisse télécharger un modèle de fiche de prép. adapté à la pédagogie explicite. Pour chacune des étapes, il est important de préparer en amont les questions permettant de vérifier la compréhension. Il est égaleemnt important de fixer un objectif à chaque leçon. Les exercices doivent absolument porter sur l'habileté ou la connaissance explicitée par l'enseignant.

     

    Pour plus d'informations sur la pédagogie explicite, je vous laisse faire un tour chez ma copine Mélimélune qui a mis en ligne plusieurs vidéos sur ce thème dans son article qui résume très bien l'essence de cette pédagogie.

     

    La pédagogie explicite - Késako ?

     

    Pour ma part, j'ai utilisé le livre "l'enseignement explicite, une pratique efficace" de John Hollingsworth et Silvia Ybarra aux éditions Chenelière. Mélimélune vous propose sur son blog ses notes de lecture sur cet ouvrage: ici

     

    Sitographie : site de l'appex ,  site Form@PEx

     

    Partager via Gmail Pin It

    57 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique