• Les "Bump it up walls"

    Un message d'une visiteuse étrangère m'a poussée à m'intéresser aux "bump it up walls" qui fleurissent dans les classes outre-atlantique. Je dois dire que ces murs sont très intéressants et je vais tenter de vous en expliquer le concept.

    Tout d'abord, voyons de quoi on parle avec quelques exemples de "bump it up wall"

     A quoi sert un bump it up wall ?

    Le "bump it up wall" est un affichage permettant à l'élève d'auto-évaluer son niveau par rapport à une compétence visée. Cette auto-évaluation se fait par comparaison de son travail avec des exemples de travaux anonymisés affichés sur le "wall". La deuxième fonction de ces "bump it up walls" est de donner à l'élève des conseils afin qu'il reprenne son travail et l'améliore de telle sorte qu'il passe au niveau supérieur. Le bump it up wall a donc une fonction auto-évaluative et une fonction d'aide à l'aprrentissage. à partir d'exemples. Pour le professeur, cela permet d'évaluer rapidement le travail de l'élève en y attribuant un niveau.

    Que trouve-t-on sur un "bump it up wall" ?

    On y trouve tout d'abord, l'objectif d'apprentissage visé. On y trouve ensuite les critères de réussite listés. On y trouve également  des niveaux différents de réussite de l'apprentissage avec un exemple. On y trouve enfin des conseils pour améliorer son travail et accéder au niveau de réussite suivant. Le mur doit être facilement compréhensible, on peut utiliser des images pour visualiser les niveaux...

    Comment construire un bump it up wall?

    Pour construire un bump it up wall, il faut tout d'abord lister avec les élèves les critères de réussite attendus par rapport à l'objectif fixé. Il faut ensuite produire ou partir des productions des élèves pour donner un exemple pour chacun des niveaux. Il dfaut enfin trouver collectivement des conseils à appliquer pour passer d'un niveau à l'autre.

    Un exemple concret pour l'atelier d'écriture.

    Très concrètement prenons un exemple que je vais essayer de mettre en oeuvre avec mes élèves. Nous travaillons actuellement durant les ateliers ECRIT sur le portrait. Ce sera donc notre objectif d'apprentissage. Nous allons ensuite lister ensemble les ingrédients d'un bon portrait : portrait physique, portrait moral, utiliser des substituts, faire des phrases, utiliser des images, écrire une phrase d'accroche, trouver un titre intéressant, varier son vocabulaire... Tout cela constituera nos critères de réussite. Nous allons ensuite fixer 4 niveaux de réussite. Le niveau 1 pourra être par exemple une description sous forme de liste  du type  "il a ...., il a ...,....". Les conseils pour augmenter de niveau pourront être "rédiger des phrases, éviter les répétitions...". Le niveau 2 pourra être un portrait rédigé avec des phrases mais concernant uniquement le physique. Les conseils pour passer au niveau 3 pourront être  "faire le portrait moral, ...". Le niveau 3 pourra être un portrait physique et moral mais sans accroche ou sans saveur (il est gentil, il est méchant...). Les conseils pour passer au niveau 4 seront de détailler, d'utiliser des images, de donner du caractère à son texte. Le niveau 4 sera un portrait abouti vers lequel les élèves devront tendre.

    Comment je pense utiliser les bump it up walls en classe?

    Ces affichages peuvent être utilisés dans toutes les matières et dans tous les niveaux de l'école. On peut faire un bump it up wall du comportement attendu, un bump it up wall en eps, en maths, en orthographe, en lecture...Dans ma classe, je vais réaliser un "bump it up wall" que j'utiliserai durant les ateliers ECRIT afin que les élèves aient des exemples et des conseils pas à pas pour atteindre l'objectif d'écriture travaillé. Je vous le présenterai dès qu'il sera fait... 

    Voilà, j'espère que cet article vous aura intéressé et donné envie (et qu'il aura été assez clair!). Pour ma part, ces bump it up walls sont une très belle découverte que je souhaitais faire connaître et partager avec vous!

     

    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 08:37

    C'est effectivement très intéressant! Merci pour ton article très complet qui a encore une fois mis mon cerveau en mode "tiens tiens je pourrais peut-être..."

    2
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 09:07

    tiens, tiens... moi aussi ton article me fait réfléchir!

    Je pense essayer pour l'écriture/graphisme avec mes CP. Ainsi ils pourront visualiser ce que j'attends d'eux.

    Mais quel nom donner en français?

    3
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 09:52

    Merci pour la découverte

    4
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 10:21

    Merci c'est super intéressant. Leurs affichages sont vraiment chouettes!

    5
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 10:49

    Effectivement c'est chouette et ça se prête très bien à la production d'écrit!

    6
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 12:40

    Merci pour cette découverte !

    7
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 14:25

    comme rigolet... ça m'intéresse, sur le principe...
    par contre, j'aimerais savoir combien de murs ont les classes anglo-saxonnes...parce qu'entre le mur des mots, les fenêtres (déjà recouvertes d'affichage) et le mur du tableau, ben ça commence à être bien rempli...
    Je pense que je vais commencer à coloniser le plafond !
    Blague à part, j'ai hâte de voir ce que ça donne chez toi !
    Merci pour le partage !

    8
    merouteenclis
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 14:27
    Très interessant
    9
    fredfle
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 14:51

    Ton article est intéressant et cela fait un moment déjà que je lorgne du côté outre-atlantique sur leurs affichages colorés et attirants. Seulement voilà, chez nous, nous n'avons le droit d'utiliser seulement que 20% de nos surfaces (murs fenêtres) pour afficher. C'est TRES peu. La commission de sécurité est passée et nous a fait enlever tous les décors de portes, tous les affichages importants, etc... La mairie et cette commission ne tient pas compte des impératifs de notre travail. Donc je suis condamnée d'une part aux murs tristes et d'autres part à trouver d'autres pistes pour exploiter tes idées. Dommage! Cela faisait envie...

    10
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 14:59

    ça nous pend au nez à tous les passages de la commission de sécurité qui démolissent tout...Chacun veut se couvrir... dommage !

    11
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 15:05

    Fredfle ton commentaire est à la fois instructif et déprimant! Je ne connaissais pas cette norme absurde... Je ne suis pas dans les clous!

    12
    fredfle
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 15:18

    rigolett, je ne sais si cette norme est valable partout. Quoiqu'il en soit, dans l'école nous sommes bien dépités! On avait calculé ce que faisait 20% de la surface de nos murs..... La commission doit en plus repasser pile avant les vacances de Noël, quand on aura partout des décos, des jolies petites étoiles qui pendent au plafond, bref que des trucs interdits!!! 

    13
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 15:20

    C est de la commission qui passe une fois par an et qui comprend entre autres les DDEN dont tu parles? Car chez moi Ils ne m ont jamais posé problème et je suis bien au delà des 20% j exploite porte, mur et même montée d escalier...

    14
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 15:22

    Idem pour moi... Ils passent juste avant Noël! Mais ils n'ont rien de mieux à faire ces gens là! Grrrrrr!

    15
    fredfle
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 15:44

    Oui, c'est de cette commission dont je parle. Mais il ne passe pas une fois par an mais une fois tous les 5 ans. Mais quand ils viennent, c'est gratiné!! On a d'abord eu une pré-commission avec 3 personnes de la mairie + le directeur+ une personne de la commission, qui ont inspecté chaque classe (sans s'excuser, sans dire bonjour, sans faire attention s'ils dérangeaient ou non les enfants et les enseignants). C'est là qu'on a du enlever tous les trucs litigieux. Ils voulaient même qu'on se débarasse de notre stock de ramettes de papier.Puis on a reçu une lettre officielle avec accusé de réception pour leur "vraie " venue. D'ailleurs ils ne sont pas venus,  n'ont pas prévenus, ne se sont pas excusés. Puis on a appris après de nombreux coups de tel du directeur qu'ils passeraient fin décembre (je suppose pour nous faire enlever nos décos de Noël ). 

    16
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 16:06

    Ah! ben dis donc ils sont gratinés chez toi! Chez nous ils sont passés l'an dernier et c'éatit plutôt les bisounours en comparaison: sympa, rien dit, rien fait enlever... Cela doit dépendre des endroits, je suis dans une petite commune, ils doivent être moins tatillons...

    17
    fredfle
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 16:20

    Ouaip!! Gratinés!! Mais bon, ils ne passent que tous les 5 ans! Entre temps on se rattrape ! Cette année on sera plus soft.

    18
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 18:34

    Pour ceux qui ne peuvent pas/plus utiliser leur mur de classe, il est aussi possible de réaliser l'affichage en collectif et d'en faire une fiche sous forme de tableau que les élèves peuvent glisser dans leur classeur et consulter à volonté. Cela libérera vos murs et permettra à vos élèves de se référer à un affichage individuel.

    En passant, merci Mallory, je ne connaissais pas les Bump it up walls. Je vais voir comment je pourrais l'intégrer à ma pratique! Une autre jolie découverte!

    19
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 18:56

    Pour se situer les élèves ont un repère personnel posé sur le mur de "paliers de réussite" pour savoir à quelle étape ils sont (en pouvant déplacer ce repère au fur et à mesure de leur progression) ou cela se donne par interaction maitre-élève?

    20
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 19:13

    Merci super intéressant !

    21
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 19:31

    @gandalf : le but est aussi que les élèves par comparaison auto-évaluent leur niveau. Le maître valide et met son estimation sur le brouillon. L'idée que chaque élève place son repère est une très bonne idée. Je mettrai sûrement cela en place!

    22
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 20:53

    Après, il  y a possibilité de comparaison entre eux de façon visible cela dépend des classes et de la façon dont les "résultats" des uns et des autres sont perçus entre eux.

    Cela peut être un sujet de moquerie potentiel si les élèves n'ont pas l'habitude d'un statut "bénéfique et normal" de l'erreur et de la nécessité pour chacun d'avancer à son rythme.

    Dans ce cas; il pourrait y avoir  par exemple un système de feuille individualisée sur laquelle l'enseignant n'aurait à placer que le numéro de l'étape ou un tampon, une image à coller (étoiles, blason, série graduée  d'une image d'élève où l'on progresse jusqu' à l'image de prof expert, etc.....) qui correspond au niveau d'expertise de l'élève.

    Mais bon c'est que si le principe c'est de se comparer aux autres et au "mur", mieux vaut le mettre en avant également par l'affichage.

    C'est intéressant cette démarche car cela va à rebrousse-poil de l'individualisation du travail par rapport au groupe classe. Je pense que bien mené et pas de façon stigmatisante mais dans le but de progresser la comparaison à but pédagogique à ses intérêts. Surtout si elle est le fruit de concertation et de critères choisis par les élèves dans le but de s'améliorer individuellement en profitant des "richesses " du voisin.

    Je pense cependant que les exemples affichés devraient plus qu'être anonymé (ils se reconnaitront ou d'autres le feront) mais plutôt  inventés de façon plus générale. Ce serait une source de conflit potentiel en moins.

    Bref, intéressant mais je pense qu'il faut avoir un minimum de recul et de "bouteille" pour se lancer dans un truc comme cela car c'est à manier avec précaution et doigté (je ne parle pas pour toi of course, ton truc va être top) mais je vois déjà les pbs potentiels si c'est mal présenté avec certains parents obtus qui ne pigeraient pas pourquoi la copie de leur enfant est mise en avant sur les murs de la classe au niveau 1 d'un apprentissage ou pourquoi on affiche le niveau d'un élève au vu de tout le monde.

     

     

    23
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 21:57

    oh oui, je connais ces parents-là (qui trouvent déjà que mon échelle de comportement stigmatise les élèves)... c'est vrai que pour mettre ça en place, il faut que les gamins ne soient pas dans la moquerie et le mépris...

    24
    Chantal705
    Mardi 26 Novembre 2013 à 02:51

    Bonjour, c'est moi l'etrangere. Svp, excuser mes fautes d'orthographe et manque d'Accent car Mon clavier est Anglais. J'ai commence' mon bump it up wall aujourd'hui.  J'ai dessine' une patinoire  de hockey.  j'ai fait  des petits joueurs de hockey avec un número sur leur chandail.  Chaque eleve va Choisir un joueur,et me dire le número.  Au lieu de Mettre leur travail sur le tableau, ils vont bouger leur joueur. Cette facon ici, personnel va savoir qui est a quel niveau. (Au Moins que l 'eleve leur Dit.) mon dilemne au moment est une translation du titre "bump it up" . J'aimerai aussi noter que nous aussi n'avons  pas le droit de mettre trop  de papiers sur les murs. Mais l'inspecteur viens presque jamais et nous Donne  seulement Un Avis 

    25
    Mardi 26 Novembre 2013 à 16:02

    Donc, chantal, si je comprends bien, il n'y a que toi qui connait les numéros choisis par chacun d'eux. Si c'est le cas, c'est bien astucieux! Merci de nous avoir aiguillée!

    26
    Mercredi 27 Novembre 2013 à 07:43

    Oui, super idée ! merci !

    27
    Mercredi 27 Novembre 2013 à 09:29

    C'est très intéressant ce concept de Bump It Up Walls, je ne connaissais absolument pas cela. C'est vrais que les murs de classe sont déjà bien remplis, et là ca prend un espace conséquent supplémentaire. Mais l'idée est assez originale et pédagogique pour faire un peu de place sur les murs. Je vais réfléchir à cela.

    28
    Jeudi 27 Février 2014 à 15:58

    Je découvre seulement, et j'adore, merci de partager tes recherches... je vais réfléchir à ça, et aux cahiers de réussite en même temps, c'est sans doute transposable dans l'ASH mais avec une sériation bien plus grande dans les "niveaux"... donc du boulot ^^

    29
    julie
    Mardi 29 Juillet 2014 à 06:19

    que veut dire bump it up walls en francais

    30
    Mardi 29 Juillet 2014 à 08:37

    Je traduirai cela par mur d'amélioration : bump up signifiant améliorer

    31
    ginie
    Samedi 26 Septembre 2015 à 17:22
    Super comme idee .... Une collègue m'en avait parlé et tu m'as pas mal aidé pour comprendre le concept. Merci pour ton partage
    32
    Vendredi 19 Août à 11:50

    Bonjour. Je suis instit en Belgique et nous n'avons pas vraiment le même système de fonctionnement... et surtout pas beaucoup de place dans nos classes !!! Dans mon PO, les bâtiments sont assez délabrés de par leur âge... Je ne sais pas si c'est le cas en France mais nous, nous sommes obligés de construire un dossier personnel pour chaque élève que nous passons de classe en classe sur toute la durée du fondamental. Alors, je me disais qu'on pourrait peut-être utiliser cette idée pour établir des fiches de progression personnalisées dans les divers domaines, en plus de réaliser des murs amovibles sur le tableau pour les travaux communs... Je vais creuser... Merci en tout cas pour toutes les merveilleuses idées !

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :